THÉRAPIE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE (TCC)

PSYCHOLOGIE POSITIVE

(ou l'art de vivre avec soi-même et autrui)

PSYCHOLOGIE DE LA SANTE

Les thérapies cognitives et comportementales (TCC) sont un courant psychothérapique aujourd'hui dominant dans de nombreux pays. Elles s'appuient sur un ensemble de théories pour expliquer et comprendre les troubles psychiques. Cet ensemble de théories fait l'objet de validations scientifiques qui les testent régulièrement : on parle alors de psychothérapie scientifique.

L'objectif des TCC vise à la modification des comportements inadaptés et des pensées (cognitions) dysfonctionnelles, donc qui gênent la personne dans sa vie quotidienne (relation aux autres, au monde et à soi-même).

Les émotions, pensées et comportements dysfonctionnels sont les constituants des troubles psychiques selon les TCC. Chercher à les modifier revient à agir sur le trouble, le problème afin de le limiter ou le faire disparaître.

Plusieurs techniques sont utilisées :

  • Techniques comportementales (l'exposition graduelle à l'objet phobique par exemple).

  • Techniques cognitives (repérer une situation problème et les pensées qui lui sont associées, puis questionner la rationalité de ces dernières).

  • Techniques émotionnelles (techniques de relaxation, respiration, pleine conscience etc.). 

Cyrille Bouvet, Introduction aux thérapies comportementales et cognitives (TCC), 2014, ed. DUNOD

La psychologie positive se concentre en priorité sur l'épanouissement des individus, des groupes et des institutions. De fait, elle ne cherche pas nécessairement à supprimer un symptôme ou un trouble, mais à valoriser et augmenter les qualités, les motivations pour amener l'individu vers sa réalisation en tant que personne.

Elle peut tout aussi bien s'intéresser à l'épanouissement des élèves, aux relations entre collègues ou bien au bon fonctionnement des institutions sociales et politiques.

Les différents thèmes de la psychologie positive (liste non exhaustive) :

  • Niveau personnel : confiance en soi, espoir, créativité, motivation et projets, sens à la vie, spiritualité...

  • Niveau interpersonnel : altruisme, amitié, amour, coopération, gratitude, résolution de conflit, vie familiale épanouie...

  • Niveau social : bénévolat, écocitoyenneté, sortie de la délinquance et de la criminalité, médias positifs, prévention, solidarité...

On retrouve ici des techniques des TCC, à savoir : méditation, relaxation, pleine conscience, mais également des thérapies centrées sur l'acceptation (des situations, du vécu, des émotions...) et l'engagement dans les valeurs qui nous sont chères.

Sous la direction de Jacques Lecomte, Introduction à la psychologie positive, 2014, ed. DUNOD

La psychologie de la santé se définie comme "l'étude des troubles psychosociaux pouvant jouer un rôle dans l’apparition des maladies et pouvant accélérer ou ralentir leur évolution." S'intéressant autant aux causes qu'aux conséquences, qu'elles soient directes ou indirectes, la psychologie de la santé propose des méthodes et des solutions préventives ou curatives impliquant généralement des changements de comportements en matière de santé.

Elle vise à améliorer bien-être et qualité de vie en se focalisant sur des concepts comme l'optimisme, l'attribution d'un événement à des causes internes ou externes, la résilience, le stress perçu, le contrôle perçu ou encore le soutien social perçu.

Les techniques utilisées peuvent là encore comprendre les TCC, mais aussi éducation thérapeutique et psychoéducation.

M. Bruchon-Schweitzer, R. Dantzer, Introduction à la psychologie de la santé, 1994, ed. PUF

M. Bruchon-Schweitzer, Psychologie de la santé Modèles, concepts et méthodes, 2002, ed. DUNOD

© 2023 par EK. Créé avec Wix.com